La Différence...

Aussi indépendants que nous soyons, nous avons toujours un environnement familial, amical ou professionnel qui émet un jugement... La force, la vraie, c'est de croire suffisamment en ses idées, je ne dis pas en soi, pour les défendre avec passion, envers et contre tous. Car avec les passions on renverse des montagnes.

je ne supporte pas l'ostracisme. Ce qui me hérisse le plus, ce sont ces petits groupuscules qui pensent détenir la vérité dans leur religion, leur classe sociale, leur sport, leur club, leur petit environnement sans regarder plus loin que le bout de leur nez... Alors, au-delà des mers... ces sauvages !

L'ostracisme, les oeillères, la méconnaissance des autres, l'intolérance... ce sont les défauts les plus graves de notre civilisation du "Paraître".

En revanche, dans ces pays où "j'apprends à connaître les différences", ces "indigènes" que nous méprisons
jugent les "envahisseurs" que nous sommes sur leur valeur propre, face aux situations extrêmes auxquelles ils sont confrontés en permanence. Ils continuent à écouter leur "instinct", celui que nous avons perdu, à se fier au "feeling", à se confier cœur et âme à un regard amical.
En un mot ils savent voir et regarder au-delà des simples apparences. Peu leur chaut que nous ayons lu Freud... la psychologie de la vie, ils ne la rêvent pas, ils la vivent.

Comment croyez-vous que vous réagiriez si personne ne comprenait votre langage et surtout si on ne faisait aucun effort pour essayer de vous aider dans des situations que vous n'avez jamais connues ? Vous seriez perdus, démunis, désemparés et vulnérables !

Mais tout n'est pas merveilleux non plus "ailleurs" !
Le message que j'aimerais vous transmettre...
Profitez de votre jeunesse et de votre curiosité pour apprendre à connaître les autres, acceptez leur différence,
forgez votre propre jugement sans influence.

Le plus important est d'établir un contact, une communication, mais c'est valable aussi entre vous, ici !